Les organisateurs du Tour de France envisagent de lancer une grande course féminine | Nouvelles

Par Julien Pretot

PAU, France (Reuters) – Les organisateurs du Tour de France envisagent de lancer un équivalent féminin de la course la plus prestigieuse du cyclisme masculin, ont-ils annoncé vendredi.

Un haut responsable de l'organisation sportive Amaury (ASO) a déclaré à Reuters qu'ASO était en train de créer un groupe dédié au développement du cyclisme féminin.

Outre les classiques Liège-Bastogne-Liège et Fleche Wallonne, ASO organise également La Course de Le Tour, une course ayant lieu le même jour qu'une étape du Tour de France, chaque année depuis 2014.

Après avoir organisé l'événement en deux jours – une étape de montagne suivie d'un contre-la-montre – en 2017, ASO est depuis revenue à une course d'un jour.

La Néerlandaise Marianne Vos, la cavalière la plus décorée au monde, a remporté l'édition 2019 vendredi à Pau, avec une attaque dévastatrice sur la dernière descente à l'issue d'un parcours de 121 kilomètres.

La triple championne du monde de course sur route a remporté quatre étapes dans le Giro Rosa, la plus grande course du cyclisme féminin.

Bien qu'il ait souvent été surnommé la version féminine du Giro d'Italia, le Giro Rosa n'est pas organisé par la même organisation, Epinike Associazione Sportiva Dilettantistica n'étant pas liée à RCS – les propriétaires de la course masculine.

"Nous sommes en train de mettre en place une cellule pour développer le cyclisme féminin au sein d'ASO", a déclaré à Reuters le responsable de l'ASO, qui a requis l'anonymat.

"Nous ne pouvons pas avoir un Tour de France féminin au même moment que le Tour masculin parce que ce serait impossible du point de vue logistique. Le Tour a tellement grandi et est si grand qu'il ne serait pas possible d'avoir deux courses en même temps."

Il y avait un Tour de France féminin en même temps que la course masculine de 1984 à 1989, mais le manque d'intérêt des médias et des problèmes logistiques ont incité ASO à arrêter de l'organiser.

Les opinions ont toutefois changé, selon Vos, l'une des voix dominantes du cyclisme féminin qui estimait qu'ASO ne faisait pas assez pour en faire la promotion.

"Beaucoup de choses changent. Elle grandit, les équipes grossissent et pour le moment, il est plus important de regarder le calendrier et je pense que peut-être changer le calendrier et ajouter plus de courses féminines", a déclaré Vos vendredi.

ASO a été critiquée cette année quand il a été annoncé qu'elle ne fournirait aucune couverture télévisée pour les courses de Liège-Bastogne-Liège et de Flèche Wallonne.

Le haut responsable a toutefois annoncé qu'ASO s'associerait à la chaîne de télévision belge RTBF pour couvrir les deux événements en 2020, soit plus que le minimum de 45 minutes requis pour obtenir le statut de World Tour de l'Union cycliste internationale (UCI).

(Reportage de Julien Pretot; édité par Ed Osmond)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *