Le Pen français en procès pour des images sur Twitter des atrocités commises par l'État islamique sur Twitter

France's Le Pen faces trial over Twitter images of Islamic State atrocities

PARIS (Reuters) – Marine Le Pen, politicienne d'extrême droite française et ancienne candidate à la présidence, sera jugée pour avoir publié des images des atrocités commises par l'État islamique sur Twitter en décembre 2015, a annoncé mercredi une source judiciaire.

Elle avait tweeté les images après que des médias français eurent publié des commentaires comparant son parti au Front national – maintenant renommé Rassemblement national – à un Etat islamique.

Les avocats de Le Pen n'ont pu être contactés pour commenter. Le Pen a déjà déclaré que les poursuites judiciaires à son encontre sont une forme d'ingérence politique.

Le parti de Le Pen a fait irruption dans le sentiment nationaliste pour remporter le plus grand nombre de voix lors de l'élection française au Parlement européen le mois dernier. [nL8N2320NU]

Le Pen, dont l'immunité de poursuite en tant que membre du Parlement a été levée en 2017 afin de pouvoir enquêter sur les images de Twitter, pourrait faire face à une amende pouvant aller jusqu'à 75 000 euros et à trois ans de prison.

La source judiciaire n'a pas précisé quand le procès aurait lieu.

(Reportage de Simon Carraud; écrit par Geert De Clercq; édité par Alison Williams)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *