Le héros de la Seconde Guerre mondiale SAS honoré 75 ans après sa mort en France

Le héros de la Seconde Guerre mondiale SAS honoré 75 ans après sa mort en France

Copyright de l'image
Photo de famille

Légende

Le lieutenant Tomos Stephens était membre du Service aérien spécial (SAS), une unité des forces spéciales de l'armée de terre.

75 ans plus tard, on se souvient d'un héros des SAS abattu à coups de matraque par les troupes SS allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Le lieutenant Tomos Stephens, 24 ans, de Llansteffan, dans le Carmarthenshire, et sept combattants de la résistance française sont morts lorsque leur base près de Verrières à Vienne, en France, a été découverte en 1944.

Les villageois organiseront un service commémoratif à la mémoire des hommes mercredi.

Le Lt Stephens était un membre de l'unité qui a parachuté derrière les lignes ennemies dans le cadre de l'opération Bulbasket.

Connu sous le nom de Twm par ses camarades, le Lt Stephens avait été choisi pour une mission clé visant à confirmer l’existence de trains à essence repérés par un civil français.

Après avoir emprunté des vêtements de civil, il a parcouru 60 km jusqu'à Châtellerault.

Copyright de l'image
Photo de famille

Légende

Tomos Stephens (à gauche) avec son frère Peter

Il est retourné à la base de la forêt secrète SAS aux premières heures du 11 juin après avoir confirmé la position des trains d'essence conçus pour réapprovisionner l'unité de Das Reich, qui comptait 20 000 hommes et environ 150 chars.

Le lendemain, 24 bombardiers Mosquito ont attaqué les trains avec des tirs de canon de 20 mm et 10 tonnes de bombes.

La mission a été un succès, mais quelques semaines plus tard, le 3 juillet, la base de l'unité SAS a été découverte et encerclée par 400 soldats allemands.

Dans la bataille qui a suivi, le Lt Stephens a été capturé et frappé à mort à coups de crosse de fusil.

Légende

Un mémorial pour le lieutenant Stephens et sept combattants français de la résistance se tient à La Couarde près de Verrières

Son corps a été retrouvé par une famille française et enterré dans le cimetière communal de Verrières.

Sept réservistes français, connus sous le nom de maquis, ont également été tués et une trentaine de membres du SAS faits prisonniers seront plus tard exécutés par les troupes SS après avoir été forcés de creuser leurs propres tombes.

Les SS ont joué un rôle majeur dans l’assassinat de millions de Juifs, de Polonais, de prisonniers de guerre soviétiques, de Roms et d’autres personnes qualifiées d ’" infériorité raciale "pendant la Shoah.

Nigel Thomas, un ancien membre du SAS, vit à quelques kilomètres de Llansteffan. Il a déclaré que le travail du Lt Stephens était critique et a ajouté: "[He] fait une énorme différence.

"Cela me fait frissonner maintenant de penser qu'il est originaire de Llansteffan … tellement fier. Nous regardons en arrière avec une crainte totale.

"Ils avaient très peu de matériel et de technologie par rapport aux soldats modernes".

Légende

On se souvient du Lt Stephens sur la tombe de la famille à la chapelle Moriah, à Llansteffan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *