Le duo Mercedes à la recherche d'un meilleur équilibre malgré le rythme établi en France

2019 French GP

Ils ont peut-être pris le train vendredi, mais Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ne sont pas encore satisfaits du comportement de leur Mercedes W10 lors des virages du Circuit Paul Ricard…

Hamilton a battu Bottas au meilleur temps lors du premier entraînement avant que les positions ne soient inversées pour la deuxième session. Les deux pilotes ont toutefois eu du mal à s’agripper à l’adhérence, comme le reste du peloton, la surface étant plus glissante que l’année dernière, car une bonne partie de celle-ci a été refaite.

"Ce n’est pas un mauvais début de fin de semaine", a déclaré Hamilton. «C’est étrange parce que nous avons tous des problèmes de prise, c’est assez pauvre. C’est une nouvelle surface dans de nombreux virages. Il ya donc beaucoup de glissements et d’erreurs, même une que j’ai faite en P2.

«Mais en général, nous sommes tous dans le même bateau et malgré tout, nous avons toujours un très bon rythme et nous essayons simplement d’affiner un peu les réglages.

“[I was] définitivement pas [happy with the balance]. Je me débattais déjà en P1, puis j'ai apporté des modifications à P2 mais le problème général était toujours là, avec beaucoup de survirage instantané. Mais je ne pense pas que ce soit quelque chose que nous ne puissions pas corriger. "

FP2: Sideways Hamilton enlève une borne de protection, envoyant Verstappen au loin

Le moment auquel Hamilton fait référence implique une glissière à quatre roues qu'il a brillamment attrapée. «C’était un moment sérieux, je suis surpris de l’avoir attrapé», a-t-il déclaré.

«Si j'avais tourné, je serais peut-être tombé dans le mur. Je maîtrisais la situation, mais je dérivais, puis je devais serrer les freins, descendre les freins, serrer les freins et mettre un peu d'essence pour maintenir l'équilibre, c'était plutôt cool. Donc, vraiment heureux avec la sauvegarde. "

Les températures sur les pistes ont été parmi les plus élevées de la saison sur la Côte d'Azur, ce qui peut expliquer pourquoi plusieurs équipes ont semblé lutter pour faire durer la gomme Pirelli pendant les longues courses.

«Il fait très chaud dehors, et il ne fera que se réchauffer. Les pneus vont donc être à la limite, surtout dimanche», a déclaré Bottas.

"Nous avons toujours du mal à maintenir l'équilibre tout au long du tour, nous allons donc examiner les données de ce soir pour voir ce que nous pouvons améliorer pour demain."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *