Le consulat de France ouvre un site controversé du second temple à Jérusalem-Est – Israel News

Pour la première fois depuis des années, le consulat de France à Jérusalem a ouvert jeudi les tombeaux des rois de Jérusalem-Est, un lieu de sépulture datant de la période du Second Temple qu’il contrôle. Mais une confrontation s'est développée entre le personnel de sécurité du consulat et les juifs ultra-orthodoxes qui sont venus visiter le site sans acheter de billets à l'avance, comme l'exige le consulat.

Les tombeaux des rois, qui ont été donnés au gouvernement français au 19ème siècle, sont un lieu de sépulture opulent situé dans le quartier de Sheikh Jarrah, non loin du tribunal de district de Jérusalem. Les chercheurs sont divisés sur qui est réellement enterré là. Une hypothèse est qu'il contient la tombe de la reine Hélène d'Adiabene, un monarque médian converti au judaïsme.

>> Lire la suite: Bataille entre le site archéologique français et ultra-orthodoxe sur Jérusalem

En 1878, une femme juive, Berta Amalia Bertrand, acheta le site et environ huit ans plus tard, l'un de ses héritiers le donna en cadeau au gouvernement de la France. Certains Juifs ultra-orthodoxes et de droite affirment que le site a été cédé au gouvernement français en échange de l’engagement de la France de permettre aux Juifs de se rendre sur le lieu de sépulture.

Le site a été ouvert aux visiteurs juifs en 1967 pour un prix modique. En 2011, le consulat a suscité la controverse en organisant un concert avec l'organisation palestinienne Yebus. En 2015, deux activistes juifs de droite ont intenté un procès devant un tribunal rabbinique contre le gouvernement français dans le but de s'emparer du complexe. La poursuite a provoqué la colère à Paris et au ministère des Affaires étrangères israélien, et les Français ont annoncé que le site serait fermé pour rénovation.

Menhamen Kahana / AFP

Les travaux de rénovation ont été achevés il y a environ un an, mais les Français ont demandé au gouvernement israélien de lui garantir qu'aucune nouvelle action en justice ne serait engagée concernant le site avant sa réouverture au public. Il n’est pas clair si le gouvernement israélien a pris un tel engagement, mais quoi qu’il en soit, le consulat a annoncé il y a plusieurs jours sur son site Web que les Tombes des rois seraient ouverts deux fois par semaine, les mardis et jeudis.

Les visiteurs doivent s’inscrire à l’avance et acheter un billet d’entrée au coût de 10 shekels (2,80 dollars). Lorsque le site a été ouvert au public jeudi pour la première fois, une vingtaine de Juifs ultra-orthodoxes ont demandé à être admis sans billet et se sont vu refuser l'admission. La confrontation avec le personnel de sécurité a suivi.

En le comparant au palais et au cimetière de l'époque Second Temple construits par le roi Hérode, Uri Ohayon, un guide touristique qui a visité jeudi le tombeau des rois, l'a qualifié de "site plus intéressant que celui d'Hérodion et de tous les plus grands sites du Second Temple . ”Ohayon et les visiteurs de son groupe ont prié sur le site sans aucune ingérence, malgré les craintes des Français de voir ce site considéré comme un lieu saint.

Les membres du groupe d'Ohayon ont été arrêtés par le personnel de sécurité du consulat alors qu'ils partaient, car ils craignaient que s'ils ouvraient la porte du groupe, le groupe ultra-orthodoxe à l'extérieur, qui protestait contre le refus du consulat de les admettre sans billets. , entrerait. La police a été appelée pour déplacer les manifestants afin que le groupe puisse partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *