La police française chasse un homme qui a placé un engin explosif à Lyon et publie des photos de surveillance

La police française chasse un homme qui a placé un engin explosif à Lyon et publie des photos de surveillance

La police française a indiqué qu'elle recherchait l'homme accusé d'avoir laissé un sac en papier contenant un dispositif qui a explosé vendredi dans la ville de Lyon, blessant 13 personnes dans une rue piétonne achalandée.

Le bureau anti-terroriste français a ouvert une enquête sur l’explosion et Remy Heitz, le procureur antiterroriste, s’est rendu à Lyon. Le ministre de l'Intérieur était également sur place vendredi et des soldats ont sécurisé la zone.

Heitz a déclaré qu'une enquête avait été ouverte pour "tentative de meurtre en relation avec une entreprise terroriste" et "association terroriste criminelle", comme l'a rapporté The Guardian. Il a ajouté qu'aucun groupe n'avait encore revendiqué la responsabilité de l'explosion.

Samedi, la police française a tweeté une photo de l'homme qui, selon eux, était responsable de l'explosion. Des responsables français ont déclaré que l'homme avait été capturé par des caméras de surveillance et avait été aperçu à bicyclette avec des lunettes de soleil et une casquette de baseball.

Des caméras de surveillance ont capturé le suspect dans l'explosion, a annoncé la police.
(Police Nationale)

Heitz a décrit la vidéosurveillance, indiquant que le suspect était en train de rouler vers le centre de Lyon vendredi après-midi, a rapporté le Guardian. Selon Heitz, l'homme aurait poussé son vélo le long de la rue piétonne Victor Hugo, puis aurait laissé le sac en papier sur un bloc de béton au milieu de la rue, près d'une boulangerie.

Heitz a déclaré que l'homme était immédiatement retourné à son vélo et était parti sur le même chemin. Une minute plus tard, a-t-il dit, l'explosion a brisé le verre d'un réfrigérateur dans la boulangerie.

L’explosion s’est produite vers 17h30 Brioche Dorée, dans la région de Presqu’ile, dans le centre de Lyon, entre le Rhône et la Saône, qui traverse la troisième ville de France.

UN BASSIN DE BOMBE SOUVENT D'UN PEU DE 7 PERSONNES À LYON EN FRANCE: POLICE

Les enquêteurs sur les lieux ont déclaré avoir trouvé des vis, des piles et un déclencheur pouvant être utilisé à distance, a ajouté The Guardian.

Le journal a rapporté que la police avait qualifié le suspect de "dangereux" et avait demandé l'aide du public pour le retrouver.

Un véhicule appartenant à des enquêteurs français anti-terroristes à proximité du site de l'attaque au centre de Lyon vendredi.

Un véhicule appartenant à des enquêteurs français anti-terroristes à proximité du site de l'attaque au centre de Lyon vendredi.
(AP Photo / Sébastien Erome)

«Ce que j'ai vu, c'est une glacière réfrigérée dans la Brioche Dorée, dont les fenêtres ont été brisées. Ce sont les fenêtres (…) qui ont blessé superficiellement les personnes se trouvant à un, trois ou trois mètres », a déclaré le maire du district, Denis Broliquier, à la chaîne de télévision française BFM-TV. Il a ajouté qu'il était arrivé sur les lieux quelques minutes après l'explosion.

«Mais le réfrigérateur n’était pas endommagé, ce qui signifie que l’appareil avait une faible force», a déclaré Broliquier, minimisant l’incident.

Il a ajouté: «Ce n’est pas l’apocalypse … Il n’ya aucun danger. Il n’ya aucun risque. "

Le président français Emmanuel Macron a qualifié l'explosion d '"attaque" lors d'un entretien en direct sur les élections au Parlement européen qui se dérouleront jusqu'à dimanche.

PARIS BAKERY EXPLOSION KILLS 4, BLESSURES 47 SUR 10 EN ÉTAT CRITIQUE

Le maire et Macron ont adressé leurs condoléances aux blessés, dont certains ont été transportés à l'hôpital.

Macron a tweeté vendredi: «Ce soir, je pense aux blessés de l’explosion de Lyon, à leurs familles touchées par la violence qui a frappé leurs parents dans la rue et à tous les Lyonnais. Nous sommes à vos côtés. "

Des soldats français anti-terroristes sécurisent la zone près du site de l'attaque au centre de Lyon vendredi.

Des soldats français anti-terroristes sécurisent la zone près du site de l'attaque au centre de Lyon vendredi.
(AP Photo / Sébastien Erome)

Un homme habitant au-dessus de la boulangerie a déclaré à BFM-TV que le bruit de l’explosion était "assourdissant", mais que les murs ne tremblaient pas. Il a ajouté qu'une fenêtre s'était brisée et que des débris avaient été dispersés dans la rue.

Certaines personnes ont été blessées à la jambe et aucune autre n'a été mortelle, ont déclaré des responsables français à l'agence Associated Press.

Les autorités françaises ont d'abord indiqué que huit personnes avaient été blessées, avant de ramener le chiffre à sept. Cependant, les autorités régionales ont indiqué que 13 personnes avaient été blessées, principalement des blessures mineures, et 11 d'entre elles se trouvaient toujours à l'hôpital samedi matin, comme l'a rapporté le Guardian.

La France a connu une série d'attaques ces dernières années, parfois mortelles, menées par des personnes allant d'assaillants extrémistes à mentalement instables. En décembre dernier, lors d'une attaque sur un marché de Noël dans l'est de la France, cinq personnes ont été tuées. L’attaquant, Cherif Chekatt, qui a été tué par la police, a prêté allégeance au groupe terroriste État islamique.

En réponse à l'explosion, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a tweeté qu'il avait envoyé des instructions aux autorités lyonnaises pour renforcer "la sécurité des sites publics et des événements sportifs, culturels et religieux".

CLIQUEZ ICI POUR L'APPLI FOX NEWS

Le tournoi de football de la Coupe du Monde Féminine devrait débuter en France le 7 juin. Lyon accueillera les demi-finales, puis la finale le 7 juillet.

Associated Press a contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *