La Grande-Bretagne demande au Canada et à la France de peser de tout leur poids sur Ebola | Nouvelles

La Grande-Bretagne demande au Canada et à la France de peser de tout leur poids sur Ebola | Nouvelles

Par Tom Miles

GENEVE (Reuters) – Le ministre britannique du Développement international, Rory Stewart, a demandé lundi à la France et au Canada de renforcer son aide dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo.

Stewart, qui a visité la zone Ebola plus tôt ce mois-ci, a déclaré lors d'une réunion américaine que la Grande-Bretagne avait fait un don de 45 millions de dollars pour une précédente épidémie d'Ebola et l'actuelle, et qu'il avait autorisé 63 millions de dollars de dépenses britanniques supplémentaires.

"Nous allons devoir investir beaucoup plus d'argent dans ce projet sur une base" sans regrets "", a-t-il déclaré à la réunion, ajoutant que les gouvernements devaient cesser d'utiliser les problèmes de sécurité comme une excuse pour ne pas envoyer de personnel sur le front Ebola, où des groupes armés ont fréquemment attaqué des travailleurs humanitaires.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont tous fait des dons généreux, mais d'autres membres du groupe des pays du G7 doivent faire plus, a déclaré Stewart.

"Nous serions extrêmement reconnaissants à nos chers amis des autres pays du G7 de se mobiliser", a-t-il ajouté.

L'argent était la priorité, mais la maîtrise de la langue française était également précieuse, et la France francophone et le Canada pouvaient apporter une contribution particulière.

"Ce serait merveilleux si certains pays francophones pouvaient fournir plus de personnel sur le terrain. Nous avons désespérément besoin de plus de francophones déployés sur le terrain", a-t-il déclaré.

Stewart a déclaré à la radio BBC qu'il demanderait aux gouvernements français et canadien de faire des contributions plus généreuses.

Le chef des urgences de l'Organisation mondiale de la santé, Mike Ryan, a déclaré que le Canada avait versé 750 000 dollars directement aux efforts de l'OMS, mais avait également fait des dons à d'autres agences. C'est également l'argent du gouvernement canadien qui a permis de mettre au point le vaccin contre le virus Ebola qui a permis de sauver de nombreuses vies.

"En ce qui concerne le gouvernement français, nous comptons sur le gouvernement français pour beaucoup de coopération technique, mais à ce jour, l'OMS n'a reçu aucune contribution financière du gouvernement français", a déclaré Ryan.

Stewart a déclaré que certains donateurs présents à la réunion nombreuse du Royaume-Uni ont estimé que la réponse était bien financée.

"La Banque mondiale a fait des commentaires très positifs sur la manière dont elle maîtrise tout cela. Ils ne l'ont pas fait", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il fallait de l'argent pour doubler le nombre d'employés de l'OMS aidant les voisins du Congo, tels que le Burundi et Sud-Soudan, préparez-vous à une éventuelle épidémie.

(Reportage de Tom Miles; édité par Catherine Evans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *