La France toujours réticente à accepter la décolonisation de l'ONU à Tahiti

La France toujours réticente à accepter la décolonisation de l'ONU à Tahiti

Richard Tuheiava, un politicien indépendantiste en Polynésie française, a déclaré que la France hésitait à autoriser une délégation de l'ONU à se rendre dans le cadre du processus de décolonisation.

L'Assemblée générale des Nations Unies a réinscrit le territoire français sur sa liste de décolonisation il y a six ans, mais contrairement à la Nouvelle-Calédonie, la France a fui l'implication de cet organe mondial.

Richard Tuheiava
Photo: AFP

M. Tuheiava a déclaré qu'une invitation de l'actuel gouvernement de la Polynésie française était toujours ouverte, mais que son parti attendait l'approbation de Paris.

"La France en tant qu'Etat partie reste très, très réticente au principe de la réinscription", a-t-il déclaré.

"Cela signifie que si la mission est accueillie favorablement par la puissance administrante, par la France, cela signifie également que le principe de la réinscription a été approuvé, ce qui constitue une étape importante pour nous."

M. Tuheiava a également déclaré qu'il était également clair que, compte tenu des considérations stratégiques des États-Unis et de la Chine dans la région, la France tient à garder ses dépendances du Pacifique sous son contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *