La France se prépare à la deuxième vague de chaleur face aux craintes d'un pic de pollution

La France se prépare à la deuxième vague de chaleur face aux craintes d'un pic de pollution

UNEs La France s'apprête à faire sa deuxième vague de chaleur cet été, la pollution de l'air devrait encore augmenter, Marseille a imposé des limites de vitesse aux navires qui entrent dans son port afin de réduire les émissions.

Selon une récente étude réalisée par une organisation de surveillance de la qualité de l'air agréée par les gouvernements, les navires de croisière sont plus polluants que les voitures en Méditerranée.

Marseille a abaissé la limite de vitesse pour les navires entrant dans son port de 10 à 8 nœuds. Jean-Marc Fornieri, chef de l'autorité du port, a déclaré: "Une réduction de deux nœuds équivaut à un tiers de moins de pollution."

Il a toutefois reconnu qu’en pratique, il serait difficile de mesurer l’impact de la limite de vitesse inférieure. La deuxième ville de France investit également 20 millions d’euros dans un plan visant à offrir à tous les navires des connexions électriques à partir du quai, afin de ne pas laisser leurs moteurs en marche pour fournir de l’alimentation à bord à quai.

Des centaines de paquebots de croisière visitent Marseille chaque année, transportant 1,7 million de passagers, contre 19 000 seulement en 1996. Il s'agit d'une destination de plus en plus prisée des croisiéristes lors de circuits en Méditerranée.

Les touristes visitent ses calanques spectaculaires, ou ses criques étroites le long de la côte, et se rendent dans des villes historiques ailleurs en Provence, telles qu'Avignon et Arles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *