La France rejette les remarques fiscales de Trump sur le vin et la taxe numérique: "S'il vous plaît, ne mélangez pas les deux"

La France rejette les remarques fiscales de Trump sur le vin et la taxe numérique: "S'il vous plaît, ne mélangez pas les deux"

Le ministre français des Finances a demandé à Donald Trump de ne pas introduire les tarifs commerciaux dans le débat sur les taxes proposées sur les services numériques.

Bruno Le Maire répondait à la menace du président américain de taxer les vins français en représailles de la taxe sur les services numériques du pays, qui, selon M. Trump, visait injustement les entreprises américaines.

Il y a deux semaines, le Sénat français a approuvé une taxe de 3% qui s'appliquera aux revenus tirés des services numériques acquis en France par des sociétés réalisant plus de 25 millions d'euros de chiffre d'affaires français et 750 millions d'euros dans le monde.

Aujourd’hui, M. Le Maire a déclaré que la France poursuivrait ses projets d’imposition d’une taxe sur les revenus des grandes entreprises de technologie.

"Il est dans notre intérêt d'avoir une taxe numérique équitable", a déclaré Le Maire aux journalistes, s'exprimant en anglais.

"S'il vous plaît, ne mélangez pas les deux questions. La question clé est maintenant de savoir comment nous pouvons obtenir un consensus sur une taxation équitable des activités numériques."

M. Trump a critiqué la "sottise" du président français Emmanuel Macron, qui a insisté sur le fait que son administration allait annoncer une "action réciproque substantielle".

"Ils n'auraient pas dû faire cela", a déclaré M. Trump aux journalistes vendredi. "Je leur ai dit, j'ai dit: 'Ne le fais pas parce que si tu le fais, je vais taxer ton vin.'"

Aujourd'hui, M. Le Maire a réitéré l'assurance de M. Macron que la France lèverait sa taxe numérique nationale si un accord sur une taxe universelle était conclu au niveau de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Il a ajouté que la France souhaitait que les dirigeants du groupe des pays du G7 s'accordent sur le principe de la taxation universelle des activités numériques lors du sommet du mois prochain dans la station balnéaire de Biarritz.

Rapports supplémentaires de Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *