La France demande un cessez-le-feu à la Libye après la frappe du centre pour migrants de Tripoli

Le président français Emmanuel Macron a appelé mercredi à un cessez-le-feu dans la bataille d'un mois qui doit durer un mois contre Tripoli, la capitale libyenne, après des affrontements dans un centre de détention pour migrants du jour au lendemain.

Macron a rencontré à Paris le Premier ministre libyen, Fayez al Serraj, dont la renommée était internationale, et dont les puissances étrangères ont été émues au plus tard par une flambée de chaos dans un pays en chaos depuis le renversement de Moammar Kadhafi en 2011.

"Constatant qu’il n’existait pas de solution militaire au conflit libyen … la proposition a été avancée de délimiter une ligne de cessez-le-feu, sous surveillance internationale", a déclaré le bureau de Macron dans un communiqué par la suite, dans le cadre d’un plan de paix et d’élections américaines.

La France a par le passé soutenu le commandant des forces libyennes de l’Est, Khalifa Hifter, qui a lancé au début du mois d’avril un assaut sur la base de Serraj à Tripoli, sous le slogan de la lutte contre le terrorisme et du rétablissement de l’ordre.

Les troupes de Hifter étant enlisées dans la banlieue sud, les combats font rage toute la nuit, mais ils ralentissent la journée alors que le mois de jeûne musulman du Ramadan a commencé cette semaine.

Dans la nuit, des tirs d'obus ont été perpétrés sur un camp de combattants pro-Serraj, ont déclaré des témoins. Des éclats d’oiseaux ont percuté le toit d’un centre de détention situé à proximité, dans la banlieue est de Tajoura.

Bien que personne n'ait été blessé au centre, des migrants effrayés, venus principalement de pays d'Afrique subsaharienne dans l'espoir d'atteindre l'Europe par la mer, ont plaidé en faveur du sauvetage.

"Nous avons presque perdu espoir dans notre vie", a déclaré à Reuters l'un des migrants du centre, refusant de donner son nom.

«La guerre, c'est trop. S'il vous plaît, nous avons besoin d'aide. "

L'association Médecins sans frontières (Médecins sans frontières) a annoncé qu'un trou avait été ouvert dans un hangar abritant des femmes, frappant presque un enfant. "Combien de vies supplémentaires doivent être menacées avant que ces personnes vulnérables ne soient évacuées?"

Les combats ont fait 443 morts et 2 110 blessés, et des dizaines de milliers d'autres ont également été forcés de quitter leur domicile, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Soucieux de trouver une solution politique même si un cessez-le-feu est possible, M. Serraj a déclaré à la chaîne de télévision France24 que M. Hifter tentait de prendre le pouvoir.

"Hifear et (ses groupes armés) veulent seulement contrôler le pouvoir à Tripoli sous prétexte de guerre contre le terrorisme et les milices", a-t-il déclaré, appelant à une "position plus claire" de Paris envers Hifter.

Le conflit a menacé de perturber les livraisons de pétrole de la Libye, membre de l’OPEP, d’alimenter la migration vers l’Europe et d’encourager les jihadistes à exploiter le vide politique alors que les administrations parallèles de l’Est et de l’Ouest se font face.

Il a également gelé le plan de paix américain et exposé les divisions en Europe et dans le Golfe.

Hifter, ancien général de l’armée de Kadhafi qui s’est par la suite retourné contre lui, bénéficie du soutien des Émirats arabes unis et de l’Égypte. Il a également reçu un soutien militaire de la France qui l'a aidé à prendre le contrôle de la ville de Benghazi, dans l'est du pays, en 2017.

Serraj, dont les partisans disent que Hifter est un dictateur potentiel dans le même moule que Kadhafi, a rencontré Macron après une visite en Allemagne et en Italie.

La mission américaine en Libye s'est déclarée profondément préoccupée par la forte augmentation des enlèvements et des arrestations arbitraires au cours du conflit de Tripoli, notamment l'enlèvement de deux journalistes de la télévision libyenne le 2 mai, dont le sort est resté inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *