La Corée du Sud et la France acceptent de renforcer la coopération en matière de défense

La Corée du Sud et la France acceptent de renforcer la coopération en matière de défense

SEOUL, 18 avril (Yonhap) – Les hauts responsables sud-coréens et français ont décidé jeudi de renforcer leur coopération en matière de défense dans le cadre d'échanges de hauts responsables militaires, de la sécurité maritime et d'autres domaines, a annoncé le ministère de la Défense de Séoul.

Chung Suk-hwan, vice-ministre sud-coréen de la Défense chargé de la Politique, et Alice Guitton, directrice générale des Relations internationales et de la Stratégie française, sont parvenus à cet accord lors de leur dialogue de défense stratégique à Séoul.

Dans le prolongement du sommet de l'année dernière entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le président français Emmanuel Macron, les deux parties ont convenu de renforcer la coopération dans le secteur de la défense, y compris les opérations de maintien de la paix.

Au cours de la réunion, M. Chung a appelé le soutien de la France aux efforts de Séoul en faveur de la dénucléarisation et d'une paix durable sur la péninsule divisée, et a expliqué les efforts de son gouvernement en faveur d'un rapprochement intercoréen.

Guitton a promis que son gouvernement, conjointement avec la communauté internationale, apporterait un soutien actif à la paix et à la stabilité dans la péninsule, tout en reconnaissant les efforts de Séoul pour réduire les tensions militaires et favoriser le dialogue avec Pyongyang.

Chung a également profité de la séance pour offrir des mots de consolation aux Français face au récent incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

"Ce dialogue stratégique devrait contribuer à approfondir et à renforcer les relations bilatérales, y compris les échanges et la coopération en matière de défense, en améliorant la compréhension mutuelle et la confiance", a annoncé le ministère dans un communiqué de presse.

Le dialogue a été lancé en 2007. La session précédente avait eu lieu à Paris en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *