Kyle Edmund se retire du match de deuxième tour de Roland-Garros contre Pablo Cuevas

Edmund avait des problèmes au genou plus tôt dans la saison

Kyle Edmund est absent de l’Open de France après sa retraite lors de son match de deuxième tour contre l’Uruguayen Pablo Cuevas en raison d’une blessure au genou gauche.

Le Britannique numéro un, 24 ans, traînait 7-6 (7-3) 6-3 2-1 lorsqu'il avait serré la main au numéro 47 mondial Cuevas.

"Vous ne voulez pas arrêter parce que vous sentez que vous quittez, mais parfois vous devez le faire", a-t-il déclaré.

Edmund dit qu'il gère un problème à long terme, mais estime qu'il n'a pas besoin de chirurgie.

"Il y a eu quelques fois cette année des progrès et rien ne s'est amélioré, parfois un peu pire", a-t-il ajouté.

"Ça ne nécessitera pas d'opération chirurgicale pour le moment. Si je ne jouais pas, je réglerais le problème immédiatement plutôt que de retarder l'inévitable."

Le Yorkshireman a déclaré qu'il pensait être prêt pour la saison du gazon qui devrait commencer pour lui à Queen's le 17 juin et se poursuivre à Wimbledon à partir du 1er juillet.

"La seule façon pour moi de ne pas jouer sur l'herbe, c'est si cela va empirer à cause de l'entraînement dès le premier match. Je pense vraiment que je vais jouer", a-t-il déclaré à BBC Sport.

La sortie d'Edmund à Roland-Garros laisse Johanna Konta comme la seule Britannique à rester en simple.

Une lutte depuis le début

Edmund souhaitait atteindre les 32 dernières places de l’Open de France pour la troisième année consécutive, après avoir mis fin à une série de cinq défaites sur terre battue cette année avec une victoire courageuse sur le set contre le Français Jeremy Chardy.

Mais Edmund n'a jamais semblé à l'aise depuis le début contre Cuevas, 33 ans, spécialiste des courts en terre battue, qui a remporté ses six titres en simple sur le circuit ATP, à la surface.

Après avoir perdu son premier match de service du match, Edmund s'est efforcé de ramener à égalité le premier set à 4-4 avant que Cuevas ne s'enfuie avec le bris d'égalité.

Cuevas a eu des problèmes avec son revers dominant alors qu'Edmund avait du mal à se débarrasser de son coup droit préféré, le Britannique ne remportant que quatre points avant de perdre les quatre derniers matches du deuxième set.

Edmund devait alors faire quelque chose qu'il n'avait jamais fait dans sa carrière: gagner à deux sets.

De cette position, il avait perdu 13 matches précédents et une autre sortie suivait lorsqu'il a serré la main de Cuevas, qui affrontera le quatrième tête de série autrichien Dominic Thiem dans les 32 derniers.

Analyse – "un problème plus important que nous le pensions"

Le correspondant de tennis de la BBC Sport, Russell Fuller à Roland Garros

C'est à Paris fin octobre que le problème au genou de Kyle Edmund a été mis au jour.

Une IRM révéla la présence de liquide derrière le genou gauche et il décida de rater son dernier tournoi de l'année.

C’était un problème plus important que nous ne le pensions au début: l’entraver considérablement en Australie en janvier et, comme il est maintenant évident, de manière intermittente au cours des derniers mois.

Edmund dit que le problème "complexe" fluctue. La chirurgie n'est pas encore envisagée, dit-il, mais elle pourrait devenir très invalidante si son corps avait du mal à résister aux matchs de quatre heures du type de celui joué avec Jeremy Chardy au premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *