Jour J: Un cheval français appelé George était un héros improbable

Le 6 juin 1944, des commandos britanniques se frayaient un chemin depuis les plages de Normandie situées plus à l'intérieur des terres, afin de soutenir les troupes qui avaient atterri tôt le matin.

Ils avaient sécurisé la traversée de la rivière Pegasus, qui revêtait une importance stratégique, et lorsque les Allemands lancèrent une contre-offensive, une course contre la montre fut organisée pour obtenir des renforts sur le pont.

L'aide venait d'une source improbable, alors que les commandos chargés de obus de mortier lourds rencontraient un cheval blanc appelé George, qui les aidait à porter le fardeau de leur charge.

Ensemble, ils ont fait le dangereux voyage jusqu'au pont et ont réussi à sécuriser la traversée du fleuve qui a ouvert la voie aux troupes pour qu'elles puissent se déplacer plus loin en France et finalement vaincre les nazis.

Jim Scott, 95 ans, ancien combattant du jour J, raconte l’histoire de George depuis son domicile à Chichester, 75 ans après son départ pour Warsash, dans le Hampshire, le jour J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *