Goût de la tournée: les pièges de posséder un château français | Nouvelles

VILLERSEXEL, France (AP) – Le Tour de France aime les châteaux. Pas une journée ne passe sans que les caméras de télévision zooment sur l'un des magnifiques châteaux du pays le long de la course, évoquant le rêve de vivre la grande vie, peut-être avec une coupe de champagne à la main.

Mais la réalité n'est pas toujours ce que l'on craque.

Jean-Pierre Potet est tombé amoureux du château de Villersexel du XIXe siècle, situé près de Belfort, dans l'est de la France, adopté lors de la première semaine du Tour.

Si amoureux, il l'a acheté.

"J'étais jeune, beau, riche et intelligent", a déclaré Potet, âgé de 78 ans. "Je n'ai pas choisi le château, le château m'a choisi."

Mais son amour avait des goûts chers.

Après 50 ans d’entretien, son argent s’est épuisé.

Plus sur Potet dans une seconde. Tout d'abord, une brève récapitulation de l'étape 8 de samedi.

Le Français Julian Alaphilippe a récupéré le maillot jaune qu'il avait perdu à la sixième étape. Le champion en titre, Geraint Thomas, s'est écrasé et a couru avec acharnement pour ne pas se laisser distancer. Thomas De Gendt a rapidement couru dans une échappée devant le vainqueur pour remporter la randonnée de 200 km (124 miles) de la ville viticole de Macon, où les escargots cuits au beurre à l'ail et au persil sont une chose.

Revenons à Potet et à son château.

"Je voulais le garder en bon état et cela m'a coûté beaucoup d'argent", dit-il. "Maintenant, le problème est que je n'ai plus d'argent."

Mais il a eu un fils, Basin-Jules Potet, avec une majeure en affaires et une tonne d’idées.

Lorsque son père a annoncé il y a cinq ans qu'il avait vendu le dernier de ses terrains autour de Paris pour payer l'entretien du château, Basin-Jules l'a convaincu de partager son amour avec les autres.

Les chambres du château ont été converties pour servir de chambres d'hôtes. Ils organisent également des mariages et Basin-Jules organise un festival de rock annuel sur le domaine du château.

"Pour apporter du sang jeune dans une vieille pierre", dit Basin-Jules.

Quand il fait des visites guidées, montrant aux visiteurs les pièces majestueuses avec leurs plafonds peints, leurs sculptures en bois complexes et la collection de pianos et autres antiquités de son père, Basin-Jules leur dit que la vie du château a «de bons et de mauvais côtés».

"Il y a le rêve, il y a de grandes pièces", dit-il. "Mais ce n'est pas une vie facile. Vous devez trouver un moyen de prendre soin de l'immeuble, de trouver de l'argent."

"C'est une pomme empoisonnée", dit-il.

Son père dit qu'il a refusé les acheteurs potentiels, y compris les Russes qui lui ont offert 3 millions d'euros (3,4 millions de dollars) en espèces.

"Ils sont venus avec une valise pleine d'argent", dit-il. "C'était de l'argent sale … j'ai dit 'Non'"

BAGUETTE ET BEURRE: Thomas s’est écrasé à environ 15 kilomètres de l’arrivée dans l’ancien centre minier de Saint-Étienne et est monté à toute vitesse pour retrouver le peloton.

Mais Alaphilippe et son compatriote français Thibaut Pinot se sont éloignés de lui et ont gagné du temps. Alaphilippe mène maintenant Thomas par 72 secondes; Pinot a 19 secondes d'avance sur le Gallois.

CITATION DU JOUR: "J'ai fait du vélo comme j'aime rouler à vélo" – Alaphilippe.

SUIVANT AU MENU: L'étape 9, tout comme l'étape 8, est cahoteuse, avec trois ascensions remarquables sur les 170,5 km qui séparent Saint-Étienne de Brioude.

Copyright 2019 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *