France news: Maréchal-Le Pen appelle à une "SUPER COALITION" pour écraser Emmanuel Macron | Monde | Nouvelles

France news: Maréchal-Le Pen appelle à une "SUPER COALITION" pour écraser Emmanuel Macron | Monde | Nouvelles

Mme Maréchal-Le Pen, une ancienne parlementaire dont la tante, Marine Le Pen, est infirmière en chef. Elle a appelé à la création d'une "grande coalition" entre la "droite populaire" et la RN, affirmant que l'extrême droite "ne peut capturer le vote conservateur". seul. "

L’extrême droite française a remporté les élections législatives de l’Union européenne la semaine dernière avec plus de 20% des voix, tandis que la droite traditionnelle occupait la quatrième place, avec un score décevant de 8%.

«Malheureusement, le national du Rassemblement ne peut pas gagner [right-leaning] les dirigeants politiques, les responsables et les électeurs ", a déclaré dimanche Mme Maréchal-Le Pen à la télévision de LCI.

«Mais ce qui est crucial, à mon avis, c’est qu’une grande coalition émergeant des cendres de la crise aux Républicains se dégage de la droite centrale et du national du Rassemblement», a-t-elle poursuivi.

Le parti LR de M. Wauquiez a obtenu 8,48% des voix lors des élections européennes du 26 mai, se classant en quatrième position derrière la RN de Mme Le Pen, la Centiste du président Emmanuel Macron, La République en Marche (LREM) et les Verts.

Dans toute l’Europe, le centre-droit a perdu son soutien, les électeurs s’étant dirigés vers des partis marginaux, tels que la RN populiste d’extrême droite de Mme Le Pen.

«Les victoires sont collectives, les défaites sont solitaires. C'est comme cela. Je dois assumer mes responsabilités », a déclaré dimanche à la télévision TF1 M. Wauquiez.

«Au cours de la semaine écoulée, j'ai tout fait pour essayer de rencontrer les personnes de bonne volonté. Mais je vois, (…) qu'il y a un risque de retour des guerres de leadership et des désirs de vengeance. Je ne veux pas être un obstacle à tout prix », a-t-il poursuivi.

«Je pense que le droit doit être reconstruit. Je ne veux pas que la démocratie devienne le choix entre M. Macron et Marine Le Pen. La droite doit être reconstruite. "

Les tristes représentations de l’ancien parti au pouvoir et du parti socialiste traditionnel aux élections européennes montrent que les deux partis n’ont pas réussi à se remettre de la victoire électorale de M. Macron en 2017 et luttent actuellement pour faire échec à l’appel grandissant de Mme Le Pen.

Alors que les partis engagés à renforcer l’Union européenne détenaient les deux tiers des sièges au Parlement européen lors du vote de la semaine dernière, les opposants d'extrême droite et nationalistes ont enregistré de solides gains.

Les partis souverainistes et anti-bruxellois tels que la RN cherchent maintenant à créer un nouveau bloc parlementaire qui, espère-t-il, ébranlerait l'UE de l'intérieur et contrecarrerait les tentatives des europhiles de renforcer l'intégration européenne.

Cependant, l'extrême droite et d'autres nationalistes, y compris le parti du Brexit de Nigel Farage, l'IA, le parti populaire de la Ligue italienne et les partis au pouvoir en Pologne et en Hongrie pourraient avoir du mal à surmonter leurs divergences anciennes et à détourner environ le quart des sièges du parlement. dans une force unie capable de renverser le statu quo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *