Dernières nouvelles: les partis au pouvoir en Allemagne pansent leurs blessures

Une femme quitte une cabine de vote avec des rideaux représentant l'Union européenne à Baleni, en Roumanie, le dimanche 26 mai 2019. Le Parti social-démocrate au pouvoir (PSD) a subi un coup majeur lors des élections au Parlement européen, selon le seul sondage de sortie réalisé par le pays.

Une femme quitte une cabine de vote avec des rideaux représentant l'Union européenne à Baleni, en Roumanie, le dimanche 26 mai 2019. Le Parti social-démocrate au pouvoir (PSD) a subi un coup majeur lors des élections au Parlement européen, selon le seul sondage de sortie réalisé par le pays.

AP Photo

BRUXELLES

Dernières nouvelles sur les élections européennes (heure locale):

10h25

Les dirigeants des partis au pouvoir en Allemagne se rencontrent séparément pour discuter des conséquences possibles de leurs pires manifestations après la Seconde Guerre mondiale lors d'élections à l'échelle nationale, au milieu du mécontentement suscité par les performances saccadées de l'année écoulée.

Le bloc de l'Union de centre-droite et la jeune partenaire social-démocrate, la chancelière allemande Angela Merkel, se sont rencontrés lundi matin pour des entretiens internes et se réuniraient plus tard dans l'après-midi à la chancellerie.

Merkel, qui a démissionné à la tête de la Démocratie chrétienne plus tôt cette année, n'a pour l'instant pas commenté publiquement les résultats de dimanche.

Son parti a recueilli 28,9% des voix et les sociaux-démocrates 15,8%. Il y a cinq ans, les plus grands partis allemands avaient pris respectivement 35,4% et 27,3% des voix. Les Verts allemands ont grimpé à la deuxième place dimanche face à l'inquiétude croissante suscitée par le changement climatique.

___

10h15

Le porte-parole économique du Parti travailliste, John McDonnell, a déclaré que le principal parti d'opposition britannique devrait maintenant envisager de ramener la question du Brexit "à la population".

John McDonnell a tweeté lundi que le parti "ne peut se cacher du succès que nous avons eu la nuit dernière" après la piètre performance du parti travailliste aux élections européennes.

Il avertit que le pays est désormais confronté à la perspective d'un "extrémiste du Brexiteer", succédant à la Première ministre Theresa May, avec la menace d'un "non-accord" imminent sur le Brexit.

Il a ajouté que la réponse du parti travailliste devait être d'unir le parti et le pays "en reprenant la question aux voix lors d'un vote public".

Le chef du parti, Jeremy Corbyn, a été critiqué pour ne pas avoir clairement indiqué s'il était favorable à un second référendum sur le point de savoir si la Grande-Bretagne devait quitter l'Union européenne.

___

10h05

Alors que les populistes ont enregistré des gains dans une grande partie de l'Europe, la tendance ne s'est pas étendue au Danemark, où le nombre de sièges au Parlement européen anti-immigration a été réduit de moitié et le soutien est passé de près de 27% en 2014 à 10,7%. temps.

Le parti euroskeptic, fondé en 1995, n'a remporté que deux sièges, affirmant que les scandales liés à l'utilisation abusive des fonds du Parlement européen sont l'une des principales causes de la perte.

Les libéraux pro-UE et pro-entreprises du Premier ministre Lars Loekke Rasmussen sont devenus le plus grand parti danois dans le parlement transnational de 751 sièges où le Danemark compte 13 sièges. Il a recueilli 23,5% des voix et doublé son nombre de sièges à quatre.

Le Mouvement populaire contre l'Union européenne, une faction créée en 1972 en tant que plate-forme de campagne multipartite pour un vote «non» lors du référendum danois sur l'adhésion au bloc, alors connu sous le nom de CEE, a perdu son siège unique. Dans les années 1970 et 1980, le groupe avait quatre sièges.

___

10 heures

Le triomphant Nigel Farage a déclaré que son parti, le Brexit, nouvellement fondé, envisage de "changer la forme de la politique britannique" après sa victoire aux élections européennes.

Farage a déclaré lundi que le nouveau parti "étourdirait tout le monde" lors des prochaines élections générales britanniques si le pays n'avait toujours pas quitté l'Union européenne.

Le parti Farage a vu le jour après que la Grande-Bretagne n'ait pas quitté l'UE, mais sa date de sortie prévue pour mars a permis de remporter 28 des 73 sièges britanniques, et près du tiers des votes des résultats annoncés lundi matin. Plus de résultats sont attendus plus tard dans la journée.

"Nous ne sommes pas seulement ici pour quitter l'Union européenne, mais pour essayer de changer fondamentalement la forme de la politique britannique, l'amener au XXIe siècle et obtenir un Parlement qui reflète mieux le pays", a déclaré Farage.

La force du parti Brexit et les bonnes performances des démocrates libéraux et des verts ont condamné les grands partis conservateurs et travaillistes à des résultats terriblement médiocres.

___

9h45

Les autorités électorales polonaises ont déclaré que le parti au pouvoir, le parti Law and Justice, avait recueilli plus de 45% des suffrages aux élections européennes, une très bonne performance après une campagne agressive contre une opposition unie qui a mobilisé la nation divisée.

Les résultats préliminaires annoncés lundi par la Commission électorale d'Etat suggèrent que le parti au pouvoir, parti de droite, a de bonnes chances de remporter des élections cruciales au parlement national à l'automne et de poursuivre sa politique de conservatisme social et d'euroscepticisme. L'UE a mis la Pologne sous surveillance pour son attaque contre l'État de droit.

Selon des analystes, la campagne intensive avec la participation du chef du parti, Jaroslaw Kaczynski, et la maîtrise rapide des crises ont contribué à sa bonne performance.

La Pologne a 52 sièges sur les 751 que compte le Parlement européen. Law et Justice en occuperont au moins 24. Le taux de participation a été exceptionnellement élevé de 45%.

___

9h35

Les partis verts en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et ailleurs dans l'Union européenne célèbrent d'importants progrès dans les élections du parlement du bloc, qui compte 751 sièges, alors que les électeurs sont de plus en plus préoccupés par le changement climatique.

Les résultats provisoires lundi matin montraient que le groupe des Verts se classait quatrième avec 70 sièges, soit une augmentation de 18 par rapport à 2014.

En cas de confirmation, les résultats pourraient permettre aux Verts de faire pencher la balance en ce qui concerne le choix du prochain président de la commission exécutive de l'UE.

En Allemagne, les Verts sont arrivés en deuxième position avec plus de 20% des suffrages, remportant plus d'un million de voix de chacun des deux partis centristes au pouvoir.

Armin Laschet, gouverneur de la Rhénanie du Nord-Westphalie et membre du bloc Union, parti central-droite de la chancelière Angela Merkel, a qualifié ces résultats de "réveil politique".

___

9h05

Selon le bureau du Premier ministre espagnol par intérim, Pedro Sánchez se rend lundi à Paris pour analyser les résultats des élections au Parlement européen avec le président français Emmanuel Macron lors d'un dîner de travail.

La réunion à l'Elysée marque les premiers pourparlers pour des alliances potentielles alors que les politiciens européens se disputent le contrôle de la chambre du bloc et des emplois de premier plan dans l'UE. Les socialistes de Sánchez ont remporté 20 des 54 sièges de l'Espagne, ce qui en fait le groupe national le plus puissant parmi les sociaux-démocrates européens, qui ne sont devancés que par les conservateurs.

Pendant ce temps, avec 23 sièges prévus – le même que celui du Rassemblement national de Marine Le Pen -, le parti Republic on the Move de Macron est une voix déterminante parmi les libéraux pro-business.

Les deux dirigeants devaient déjà se rencontrer mardi lors d'un dîner réunissant tous les dirigeants européens à Bruxelles, mais ont prévu une réunion privée qui permettra à Sánchez et Macron de débattre du renouvellement des plus hauts postes des institutions européennes ainsi que du programme stratégique de l'UE pour les cinq nouveaux pays. terme de l'année, dit une déclaration du palais espagnol de Moncloa.

Sánchez a remporté les élections nationales à la fin du mois dernier mais ses socialistes ont besoin du soutien des autres partis pour le maintenir au pouvoir.

___

9h

La porte-parole du gouvernement français, Sibeth Ndiaye, a déclaré que son président, Emmanuel Macron, ne dissoudrait pas la chambre basse du parlement français après que le Rassemblement national d'extrême droite eut remporté le plus grand nombre de voix aux élections au Parlement européen.

Les résultats officiels en France ont montré que le parti de Marine Le Pen totalisait 5,3 millions de voix, contre 5,1 millions pour le mouvement Macron.

S'exprimant lundi sur la chaîne française BFM TV, M. Ndiaye a déclaré que les résultats ne provoquaient pas "une crise politique", ajoutant que le Premier ministre Edouard Philippe "a toute la confiance du président".

Le Pen a déclaré que le résultat "confirme la nouvelle division nationaliste-mondialiste" en France, ajoutant que Macron "n'a pas d'autre choix que de dissoudre à tout le moins l'Assemblée nationale".

___

8h10

Le parti de la Ligue du ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a été l'un des plus grands vainqueurs des élections européennes, avec un soutien croissant qui renforce son rôle de porte-drapeau des forces nationalistes et d'extrême droite en Europe et pourrait également se secouer la politique à la maison.

Avec un tiers des voix italiennes, la Ligue est sur le point de devenir l'un des plus grands partis du Parlement européen avec 28 sièges, selon les résultats provisoires.

Pendant ce temps, le partenaire populiste de la coalition Salvini en Italie, le Mouvement 5 étoiles, n’a obtenu que 17%, ce qui a modifié l’équilibre des pouvoirs par rapport aux élections italiennes de l’année dernière.

Avant le vote européen, Salvini a déclaré qu'un résultat solide pour son parti ne modifierait pas l'accord de coalition, mais que cela renforcerait sa position dans les négociations tendues sur les politiques gouvernementales.

___

7h25

Les partis de la leader d'extrême droite française Marine Le Pen et du président centriste Emmanuel Macron auront le même nombre de sièges au Parlement européen – pour le moment.

Les résultats officiels officiels publiés lundi par le vote européen en France montrent que les partis étaient si proches qu'ils auront 23 sièges à l'Assemblée législative de l'Union européenne.

Cependant, le parti nationaliste anti-immigration du Rassemblement national est sur le point d'obtenir un siège lorsque la Grande-Bretagne quittera l'UE et que le Parlement réaffirmera ses sièges. Le parti républicain "Macro" de Macron resterait à 23 sièges.

Le parti de Le Pen a recueilli 5,3 millions de voix au total, contre 5,1 millions pour le parti de Macron, selon les résultats du ministère de l'Intérieur.

Les Verts français disposeront de 13 sièges après avoir obtenu une troisième place étonnamment forte, suivis de huit sièges pour les républicains conservateurs et de six sièges chacun pour le parti d'extrême gauche Defiant France et le groupe socialiste.

___

6h

Les leaders centristes traditionnels de l'Europe ont été assaillis par les nationalistes, l'extrême droite anti-immigration et la militante écologiste de gauche, lors d'élections polarisées à l'échelle du continent qui forceront les modérés pro-européens à nouer de nouvelles alliances.

Le principal problème qui unit les occupants du centre de l'Europe est leur refus de travailler avec des groupes d'extrême droite dont les rangs sont composés de partis nationalistes dirigés par des personnalités telles que Matteo Salvini en Italie et Marine Le Pen en France, dont les partis ont célébré les triomphes jours de vote pour les 751 sièges du Parlement européen.

Manfred Weber est le chef du PPE de centre-droit, qui a perdu 36 sièges mais reste le groupe le plus important de la législature. Il dit que "désormais, ceux qui veulent une Union européenne forte doivent unir leurs forces".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *