Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 ™ – Actualités – Les débutantes prennent vie lors de la première Coupe du Monde Féminine

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 ™ - Actualités - Les débutantes prennent vie lors de la première Coupe du Monde Féminine
  • Les joueurs écossais et sud-africains sont dans les registres
  • Le soutien de la foule a impressionné les pays débutants
  • Joueurs essayant de profiter de l'expérience tout en obtenant des résultats

La première ronde de matches de groupes a été complétée en France et nous avons déjà vu de grands buts, de belles tirs et de nombreuses couleurs dans les stades.

La Coupe du Monde Féminine est spéciale pour toutes les joueuses, entraîneurs et supporters qui peuvent en faire partie, mais pour quatre nations – le Chili, la Jamaïque, l'Écosse et l'Afrique du Sud – France 2019 est extraordinaire car c'est leur première participation au monde. finales.

Aucune des quatre équipes n'a été en mesure de marquer un point lors de leur match d'ouverture. Cependant, elles se sont toutes affrontées avec des équipes ayant déjà participé à la Coupe du Monde. Le défi était donc de taille.

Thembi Kgatlana (Afrique du Sud) et Claire Emslie (Ecosse) ont signé des records après avoir marqué des buts lors de leurs premiers matches contre l’Espagne et l’Angleterre, devenant ainsi le tout premier joueur de leur pays à marquer dans une Coupe du monde féminine.

Alors, qu'est-ce que cela signifiait pour eux?

Thembi Kgatlana – Afrique du Sud
«C’est un sentiment incroyable pour moi de marquer mon premier but en Coupe du Monde et pour le pays avec notre première participation ici. Bien que je sois un peu déçu, nous n’avons pas gagné le match. ”

© Getty Images

Claire Emslie – Ecosse
"Je ne sais pas. Depuis que je suis tout petit, tout ce que je veux faire, c'est jouer pour mon pays et jouer au football, même assister à une Coupe du monde est un rêve, encore moins de marquer le premier but. Je ne peux pas y croire, pour être honnête. Mais espérons que l’équipe en comptera beaucoup plus dans le futur. »

Pour la Jamaïque et le Chili, il y a encore au moins deux autres occasions de créer de l'histoire et pour un joueur de voir son nom figurer en lumière, les Jamaïcains affrontant l'Italie vendredi à Reims vendredi, tandis que le Chili affrontant les États-Unis à Paris le Dimanche. Le soutien aux pays débutants n’a pas manqué, les fans se déplaçant en nombre pour se mettre derrière leur équipe.

Christiane Endler, capitaine du Chili et gardien du Paris Saint-Germain, a déclaré que lorsque l’hymne national de son pays a été joué, les supporters "étaient si forts que nous avions l’impression que nous étions à la maison".

Emslie a également commenté sa fierté de voir autant de fans écossais se rendre à Nice lors de leur défaite face à l'Angleterre.

“C’était génial d’entendre l’écho des fans, ils étaient fantastiques. En voyant tant d’entre eux dans leurs kilts, leurs hauts d’Ecosse et leurs drapeaux, c’est magique que nous ayons pu inspirer le pays à venir ici. »

© Getty Images

Emslie, Kgatlana et l'entraîneur-chef de la Jamaïque, Hue Menzies, ont tous commenté à quel point leur expérience de la France avait été positive et espéraient qu'avec des résultats positifs, les choses s'amélioreraient encore.

«Cela a été une expérience d'apprentissage extraordinaire pour nous», a déclaré Menzies. «Nous ne faisons que tout absorber. Nous apprenons au fur et à mesure – comment gérer notre emploi du temps, comment gérer son entraînement, comment se préparer pour les matchs – ce n’est pas la même chose que nos qualifications, car la pression est différente et l’expérience de la situation actuelle est peu différent. Nous traitons les choses un peu plus en détail et nous réalisons que nous devons faire quelques changements en fonction de la concurrence à laquelle nous sommes confrontés. "

© Getty Images

«C’est génial», a déclaré Emslie. «Le football féminin est de plus en plus grand et la FIFA a fait un travail énorme. La France a été fantastique pour nous faciliter la tâche. Les fans ont été magiques. L’atmosphère a été excellente et agréable. »

«Ce fut un plaisir d'être ici avec l'Afrique du Sud», a déclaré Kgatlana. «C'est notre première fois, nous essayons donc de tout apprécier au maximum. De plus, en tenant compte de nos performances, nous avons eu des sessions difficiles car la Coupe du Monde est un autre standard par rapport au football africain. ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *