Coupe du monde féminine 2019: les États-Unis battent l'Espagne 2 à 1 et affrontent la France en quart de finale

Coupe du monde féminine 2019: les États-Unis battent l'Espagne 2 à 1 et affrontent la France en quart de finale
La milieu de terrain américaine Julie Ertz (à gauche) affronte l'attaquant espagnol Nahikari Garcia lors de la Coupe du Monde de Football Féminine France 2019, qui se tiendra le 24 juin 2019 au stade Auguste-Delaune de Reims, dans le nord de la France.

Getty


Les États-Unis ont battu l'Espagne à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019, ce qui leur a permis de se qualifier pour les quarts de finale du tournoi. Leur prochain match sera vendredi contre la France.

L’Espagne est arrivée rapidement aux États-Unis, obtenant sa première bonne chance de marquer deux secondes après le début du match. Le défenseur Becky Sauerbrunn a détourné la tête avec autorité.

Megan Rapinoe a pris le penalty pour les États-Unis et n'a commis aucune erreur en le plaçant dans le coin inférieur gauche du filet alors que le gardien espagnol a plongé dans la direction opposée.

Mais l’Espagne n’a pas baissé les bras, moins de trois minutes plus tard. Jennifer Hermoso, Espagnole, a réussi une superbe tentative de dégagement pour débarrasser le gardien américain Alysssa Naeher. Elle a réussi à mettre le ballon dans la surface et à tirer dans le coin supérieur droit pour égaliser le match à 1, alors que les États-Unis ont cédé leur premier but le tournois.

Les deux équipes se sont affrontées tout au long de la première période, les Etats-Unis devançant l'Espagne 6-2. Mais les deux équipes se sont rendues au vestiaire pour la pause de la mi-temps, à égalité d'un but chacune.

La bataille et l’impasse s’étaient poursuivies en seconde période jusqu’à la 76e minute, lorsque Rapinoe a converti un deuxième penalty après le retrait du milieu de terrain américain Rose Lavelle dans la surface. En fin de compte, les États-Unis ont dominé l'Espagne 10-4, détenant 56% des points. Mais l'équipe américaine a également été attaquée à 18 reprises par des joueurs espagnols, dont deux ont conduit à des buts directs.

C’était un match difficile pour les États-Unis, mais ils ont pris l'avantage et se qualifieront pour les quarts de finale contre la France le 28 juin. La France avait besoin de 30 minutes de temps supplémentaire pour battre le Brésil dimanche, dans un match déjà très physique. Le conditionnement jouera un rôle important pour les deux parties vendredi, bien que la France ait encore une journée à récupérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *