Comment se déroule le test de paternité ?

Extraction de l’ADN de l’échantillon biologique

La première phase du test de paternité consiste à extraire l’ADN des échantillons biologiques prélevés pour l’examen. Elle est réalisée à l’aide de protocoles reconnus et approuvés dans le domaine scientifique.

L’ADN contient l’information génétique qui régit la synthèse des protéines qui organisent les cellules. L’étirement de l’ADN qui contient des informations génétiques est appelé un gène, et sa localisation sur les chromosomes est appelée un locus.

Des formes alternatives du même gène sont appelées allèles. Un gène présentant de multiples allèles est appelé polymorphe. Pour chaque locus, un individu hérite d’un allèle de la mère et d’un allèle du père; si les allèles hérités sont les mêmes, l’individu est homozygote, s’ils sont différents, l’individu est hétérozygote.

La dérivation du profil génétique d’un individu implique la détermination d’allèles d’ADN hautement polymorphes présents dans certaines régions (loci).

Détermination du profil génétique

La détermination du profil génétique d’un individu implique le génotypage de 24 régions d’ADN (loci) hautement polymorphes, variables d’un individu à l’autre, appelées régions microsatellites ou STR (Short Tandem Repeat).

L’analyse des microsatellites est réalisée au moyen d’une réaction d’amplification enzymatique de l’ADN, connue sous le nom de Polymerase Chain Reaction (acronyme: PCR), qui permet d’amplifier une région spécifique de l’ADN in vitro en la copiant en différentes phases successives, jusqu’à obtenir des millions de copies.

En pratique, en considérant la molécule d’ADN comme un grand livre et les régions microsatellites (STR) d’ADN comme une page de ce livre, avec la méthode PCR on “copie” cette page des millions de fois, jusqu’à obtenir une quantité adaptée à l’examen.

Après la réaction d’amplification enzymatique, le profil génétique est automatiquement déterminé par l’utilisation d’un séquenceur automatique à technologie fluorescente.

Les fragments d’ADN amplifiés sont ensuite séparés par taille; le résultat obtenu ressemble à un code à barres, dans lequel chaque allèle est une barre et la différence de taille entre différents allèles est représentée par une distance variable entre les barres. Le résultat obtenu en analysant un lieu hypothétique est représenté dans le diagramme ci-dessous.

Le test abc

Pour passer l’examen, vous avez besoin d’un échantillon de cellules prélevé sur le fils, le père présumé et la mère. Il peut s’agir d’un échantillon de sang ou d’un écouvillon salivaire. Le test peut également être effectué avant l’accouchement et dans ce cas, les villosités choriales et le liquide amniotique sont collectés. De nombreux établissements de santé et laboratoires d’analyses effectuent cet examen.

La fiabilité de ce test est supérieure à 99,99%. Pour connaître le résultat, vous devrez attendre entre 3 et 5 jours, mais en cas d’urgence les délais sont réduits à 48 heures. Enfin, rappelez-vous que le résultat du test de paternité basé sur l’ADN seul est suffisant pour la reconnaissance ou le désaveu d’un enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *