Chef de département français nommé Chevalier de l'ordre des Palmes académiques – Dal News

Christopher Elson, directeur du département de français de Dalhousie et professeur d’études françaises et canadiennes à la faculté commune King – Dalhousie, a été nommé au rang de chevalier de l’ordre des francophones de l’Ordre.

Les Palmes académiques sont l’un des plus anciens ordres civils de la République française. Il a été créé par décret impérial de Napoléan Bonaparte en 1808. L’Ordre des Palmes académiques est dédié aux personnes qui se distinguent dans le domaine de l’éducation et de la dans la recherche. En dehors des universités, il peut être conféré à des personnes qui contribuent à enrichir le patrimoine culturel.

Son Excellence Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada, était à Dalhousie la semaine dernière pour remettre au Dr Elson les insignes de Knight of Academic Palms lors d'une cérémonie qui s'est déroulée au Tribunal des sculptures du Centre des arts Dal.


Kareen Rispal et Christopher Elson.

«Vos domaines d’études peuvent être variés, mais ils sont complémentaires», a déclaré l’Ambassadeur Rispal au Dr. Elson lors de la cérémonie. «Outre la littérature, la poésie et la sociologie critique, vous vous êtes également intéressé à la mondialisation, à l'écologie et aux questions européennes. La complexité de vos domaines d’expertise ne vous a pas empêché de développer des compétences pédagogiques remarquables.

«Tout le monde ici vous connaît comme une personne profondément impliquée dans l'organisation d'événements dans la communauté francophone de Halifax. En agissant de la sorte, vous apportez une contribution remarquable à la sensibilisation du français à Halifax. Que ce soit pour l'Alliance française de Halifax, pour vos étudiants ou pour le consulat, vous êtes un partenaire précieux, dont le dévouement pour la scène culturelle et artistique de la Nouvelle-Écosse est vraiment authentique. »

Une carrière accomplie

Né à Halifax, M. Elson a étudié à l’Université King’s College et à l’Université Dalhousie avant de faire un D.E.A. Diplôme d’études approfondies et d’un doctorat de l’Université Paris IV-Sorbonne. Il a soutenu sa thèse en littérature française contemporaine en 1995. Il a siégé aux conseils d'administration d'organisations vouées aux arts, à la culture et au patrimoine, notamment UpStream Music, JazzEast et le Canadian Naval Memorial Trust.

Ancien vice-président de l’Université du King’s College, il a traduit un nombre considérable d’œuvres françaises, notamment dans le domaine de la poésie. Ses articles et livres incluent le récent Au nom de l'amitié: Deguy, Derrida et Salut (Brill Editions, 2017).

Par cette décoration, le gouvernement français rend hommage au professeur Elson pour ses travaux académiques dans le domaine de la poésie, de la littérature et de la langue française, ainsi que pour son engagement en faveur de la francophonie néo-écossaise.

Prestigieuse compagnie

Le professeur Elson se joint à son collègue du département de français, le professeur Taghrid Abou, en tant que chevalier de l'ordre des Palmes académiques françaises. Elle a été honorée d'une investiture dans l'Ordre en 2017. Au fil des ans, quelques autres Dalhousiens ont également reçu cet honneur: Paul Chevy (1915 – 2003), venu à Dalhousie en 1948 pour diriger l'ancien département de la langue romane. ; Roseann O’Reilly Runte, ancienne présidente du département français et doyenne adjointe du FASS, actuellement présidente et directrice générale de la Fondation canadienne pour l’innovation; et Martha Crago, ancienne vice-présidente de la recherche de Dal, actuellement vice-directrice de la recherche et de l’innovation à l’Université McGill.

«C’est un honneur et une joie de recevoir cette décoration en joignant les rangs de mon collègue départemental, Chevalière Taghrid Abou Hassan, et d’anciennes collègues, Martha Crago et Roseann Runte, ainsi que des membres de l’Ordre en France, au Canada et aux alentours. monde ", a déclaré le Dr Elson dans son discours de remerciement. "Je suis profondément touché et humilié par cette distinction et fier de recevoir et de porter les insignes."

M. Elson a souligné la façon dont l’Ordre reconnaît les contributions à l’éducation, à la recherche et à la culture, et a commenté l’intersection de ces trois domaines ici à Dalhousie-King’s dans le contexte unique de l’éducation en français et en sciences humaines, dans la riche dynamique institutionnelle de ce contexte. «C’est quelque chose de particulièrement enrichissant et toujours très amusant de poursuivre une éducation en arts libéraux ici, et je pense que les étudiants et les anciens étudiants présents ici ce soir le confirmeront. Qu'il reste longtemps ainsi.

Célébrer la réalisation

Animée par le doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales Frank Harvey, la cérémonie a accueilli de nouveaux dignitaires, dont Laurence Monmayrant (Consul Général de France à Moncton), Xavier Bonnet (Chef du Département des affaires économiques de l'ambassade de France à Ottawa) et Samuel Lefebvre. (Conseiller économique au consulat de France à Montréal). Les présidents des universités locales présents étaient Peter MacKinnon de Dalhousie et William Lahey de l’Université King's College, tous deux intervenant lors de la cérémonie, ainsi que Robert Summerby-Murray de Saint Mary's et Dianne Taylor-Gearing du Nova Scotia College of Art et désign.

L’honorable Lena Diab, ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie de la Nouvelle-Écosse; Isabelle Pédot, directrice générale de l'Alliance française; et Jane Abram, l’aînée en résidence de la faculté de droit Schulich de Dalhousie, qui a prononcé le discours de bienvenue. Parmi les autres invités figuraient des collègues du corps professoral, des étudiants, des amis et la famille du Dr Elson.

Dans ses remarques, Peter MacKinnon a souligné l’importance que Dalhousie attache à ses importantes relations universitaires et scientifiques avec la France et ses institutions. Il a également souligné à quel point il était ravi de voir autant de personnes présentes célébrer la remise de cet honneur au Dr Elson.

«C’est clair à la vue de la foule, de la foule, des conversations, du buzz… à quel point le Dr. Elson est très estimé parmi ses pairs à Dalhousie et à l’Université King’s College ainsi que dans la communauté», a-t-il déclaré. "Recevoir ce prix est un grand honneur et témoigne des réalisations exceptionnelles de Mme Elson dans la promotion de la langue et de la culture françaises."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *