Brochure Navigation sur la Côte d'Azur >> Scuttlebutt Sailing News

Brochure Navigation sur la Côte d'Azur >> Scuttlebutt Sailing News

Côte d'Azur

Laser
Il y a une raison pour laquelle certains deviennent champions olympiques et champions du monde et c'est parce qu'ils trouvent un moyen les jours comme aujourd'hui. Et pendant des décennies, Hyères avait le moyen de les trouver.

Sam Meech, médaillé de bronze néo-zélandais au Laser aux Jeux olympiques de Rio 2016, a remporté les deux courses dans sa moitié des deux flottes laser. Meech a de bons souvenirs de Hyères – une médaille d’argent remportée ici en 2016 lui a permis d’être sélectionné comme représentant de la Nouvelle-Zélande à Rio. "Mes deux derniers événements ici ont été formidables, alors j’ai des souvenirs fantastiques," at-il déclaré.

Meech est en tête du classement général devant quatre Australiens. L’Australien Tom Burton, champion olympique de Rio 2016, a dominé sa moitié de flotte avec une quatrième et une troisième place, mais a avoué son soulagement de ne pas avoir perdu la vie.

"Partir sans un gros score est une bonne journée", a déclaré Burton. «J'ai probablement cédé un point. J'étais deuxième dans la deuxième course et j'ai terminé troisième, mais cela aurait pu être pire. La deuxième course était un peu moins stressante que la première parce qu’elle était si légère, vous êtes dans cette position où vous êtes allongé à l’adolescence et vous pouvez avancer beaucoup, mais aussi revenir très vite, surtout que le premier vent était trop stressant.

Il n’était donc pas surprenant de voir Burton se battre contre son adversaire de toujours pour la place olympique, Matthew Wearn, qui l’a passé dans le dernier 100 m du dernier sous le vent pour remporter la deuxième course et se classer troisième.

"La première course, j’ai eu un assez bon départ mais je n’ai pas pu capitaliser et la deuxième, j’ai eu un autre bon départ et j’ai pu", a déclaré Wearn.

“Je pense que c'est la septième fois que je viens ici et qu'il y a toujours de bonnes conditions de navigation et de bonnes courses. Je suis donc toujours ravi de courir ici quel que soit le résultat, mais j'ai eu la chance d'être sur le podium une fois et quelque part dans le top 10 la plupart du temps, alors je pense que c'est un endroit formidable.

Mais même pour Meech, tout n’était pas simple. «Les deux courses étaient assez serrées», a-t-il déclaré. “J'avais l'impression d'avoir un petit écart dans la seconde mais ils m'ont tous rattrapé lors de la dernière manche, donc c'était assez stressant, surtout lors de la première course.”

L’Américain Charlie Buckingham était stable à 10-8 pour la 12ème place tandis que son coéquipier Chris Barnard a deux points de la 13ème place avec un 1-19.

Radial Laser
Les résultats mitigés de la dernière flotte à avoir terminé la course ce soir étaient le reflet d'un terrain ouvert et passionnant où il était beaucoup plus difficile de choisir un favori. Emma Plasschaert, le premier champion du monde de laser radial en Belgique en 2018, ne pouvait terminer que 22e sur 50 sur la deuxième course.

La Hongroise Maria Erdi – une étoile montante qui avait 18 ans à Rio 2016 – a suivi la victoire lors de la première course avec une quatrième place pour prendre la tête du classement général. Caroline Rosmo, de Norvège, troisième et deuxième, se classe deuxième. Mais après eux, aucun des noms les plus établis n’a été cohérent. L’Australienne Jacinta Ainsworth est troisième après avoir terminé troisième après avoir terminé neuvième dans la première course.

L’Américaine Paige Railey aura besoin de l’écart pour vaincre ici UFD / 51-1 et passer du 23ème.

RS féminin: X
Les surfeuses chinoises sont de retour à Hyères, ce qui signifie que les affaires et la favorite, Charline Picon, championne olympique de France en 2016, auront besoin de tout le courage et la compétence dont elle a fait preuve pour remporter cette médaille d’or. Picon a tenu tête à Peina Chen lors de la course aux médailles à Rio et c'est Chen, champion du monde en 2017, qui a pris la tête du général en remportant les deuxième et troisième de leurs trois courses.

Picon a pris le deuxième rang dans le classement final et son compatriote Bryony Shaw, médaillée de bronze à Beijing en 2008, a terminé deuxième. Mais le Chinois Yunxiu Lu, le Picon qui a décroché la médaille d’argent aux championnats du monde à Aarhus en août dernier, est tout près à la quatrième place et a la meilleure défaite après des troisième, quatrième et quatrième places.

«Ce fut une bonne journée», a déclaré Chen. «Lors de la première course, j’ai eu un bon départ, puis j’ai pris la gauche. Au final, ce n’était pas très bon et j’étais presque dernier à la marque. Mais au deuxième tour, à la portée, j'ai eu la rafale et je pense que j'étais le seul à planifier et j'ai rattrapé et fini sixième.

«Lors de la deuxième course, j’ai eu un bon départ et j’ai tout fait pour atteindre la première marque en sixième position, mais j’ai eu le temps le plus rapide sous le vent et j’étais presque en tête à la marque suivante, puis je les ai dépassées. Lors de la troisième course, j’ai pris un bon départ et le vent a tourné, ce qui en a fait une course très simple, car j’ai été complètement à gauche et j’ai mené tout le chemin. »

La Mexicaine Demita Vega de Lille a affiché un score de 14 à 24 pour siéger au 22e.

RS hommes: X
La Chine a également dominé le classement du windsurf masculin, après que Mengfan Gao ait remporté deux courses, mais c’est l’Italien Mattia Camboni qui a eu la meilleure journée avec une victoire dans la deuxième course (lorsque Gao n’a pu terminer que 21e) pris entre une deuxième et une troisième. La cohérence sera récompensée à la fin de la semaine. Camboni pensait que ce serait son jour de départ.

«J'avais un très bon sentiment de la journée, je me sentais vite, plutôt malin. Si j’avais un mauvais départ, j’étais totalement concentré », a déclaré l’Italien avec un Olympien à son actif et qui n’a eu que 23 ans il ya trois jours. «Cela fait longtemps que je n’ai pas passé une telle journée.

«Je suis sorti sur l’eau et j’ai dit:« Waouh, je vais vite aujourd’hui ». Je ne sais pas pourquoi, je me sens vraiment en forme, j'ai perdu 2 à 3 kilos depuis janvier et maintenant je suis au même poids que l'année dernière, alors que j'avais une très bonne année (il a remporté les Championnats d'Europe et a terminé quatrième à la Coupe du monde à Enoshima).

«J’avais pris du poids avant la Coupe du Monde de Miami parce que j’imaginais que ce serait mieux, mais ce n’était pas le cas, je reviens donc à ma forme normale. De plus, mentalement, je suis détendu, je ne ressens pas trop de pression.

“J’ai eu un très bon départ dans la première course, j’ai couru à droite et c’était du côté droit, alors j’ai tourné la première marque en troisième place et j’ai fini deuxième – je n’étais pas très proche (de gagner) . Lors de la deuxième course, je n’ai pas eu un très bon départ, mais j’ai eu raison et cela a payé beaucoup. J'ai arrondi la première marque troisième ou quatrième et puis sous le vent, j'ai attrapé les autres gars et j'ai gagné. Ils ont gybed trop tôt, j'ai gybed au bon moment et je les ai passés.
—————-
En raison de complications dans le calendrier des compétitions de classe olympique, la 51e édition met l’accent sur quatre catégories de 10 épreuves olympiques: Laser, Laser Radial, RS: X (hommes) et RS: X (femmes). Les courses auront lieu du 29 avril au 4 mai.

Détails de l'événement – Liste des entrées – Facebook

Programme (sujet à changement):
Lundi 29 avril au mercredi 1er mai: phase de qualification (un à trois tours par jour)
Du jeudi 2 mai au samedi 4 mai: phase finale (une à trois rondes par jour)
Samedi 4 mai: Courses de médailles (rondes de 30 minutes pour les dix meilleures de chaque série dans lesquelles les points comptent pour deux)

Résultats nord-américains (Canada, Mexique et États-Unis):
Top ten ou top position
• Laser Men: 12ème Charlie Buckingham (USA).
• Femmes laser radiales: 23ème Paige Railey (USA).
• RS: X Femmes: 22ème Demita Vega de Lille (MEX).
• RS: X Hommes: Aucune entrée

Entrées nord-américaines (Canada, Mexique et États-Unis):
• Laser Men: Malcolm Lamphere, Charlie Buckingham, Chris Barnard et Paul Didham (États-Unis).
• Femmes laser radiales: Paige Railey (États-Unis).
• RS: X Femmes: Demita Vega de Lille (MEX).
• RS: X Hommes: Aucune entrée

Pas de competition:
• Nacra 17 Mixte
• 470 hommes
• 470 femmes
• 49er hommes
• 49erFX Femmes
• Finn: aucune entrée

Source: Soazig Guého

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *