Attaque de requins: un surfeur tué au large de la Réunion (France)

Attaque de requins: un surfeur tué au large de la Réunion (France)

Copyright de l'image
AFP

Légende

La Réunion a la réputation d'être un point chaud d'attaque de requins

Un internaute a été tué lors d'une attaque de requins au large de l'île française de la Réunion, dans l'océan Indien.

L'homme, qui aurait environ 20 ans, surfait au large du petit village de pêcheurs de Saint-Leu lorsque l'attaque a eu lieu jeudi.

Le gouvernement local a confirmé qu'un surfeur avait été tué alors qu'il appelait à la vigilance en mer.

Le surf et les autres activités nautiques sont fortement limités à la Réunion en raison du risque élevé d'attaques de requins.

L’attaque a eu lieu vers 16h30 heure locale (12h30 GMT) au large de la côte de Saint-Leu, à l’ouest de l’île.

  • Comment survivre à une attaque de requin
  • Réunion: ce que vous devez savoir

Un témoin a alerté les responsables des secours, leur disant qu'un surfeur avait disparu de la surface de l'eau et que seul son tableau était visible de la côte, a déclaré le gouvernement local dans un communiqué.

Il n'a donné aucun détail sur l'identité de l'internaute.

Des responsables des secours ont déclaré à la presse française que le requin avait déchiré une des jambes du surfeur et que son corps avait ensuite été retrouvé dans le port de Saint-Leu, où il avait été déclaré mort.

Trois autres personnes surfant avec l'homme sont rentrées à terre en toute sécurité, ont-ils déclaré.

L'incident aurait eu lieu dans une zone où il est interdit de surfer.

Dans l'attente de l'attaque, le gouvernement local avait publié jeudi matin une déclaration (en français) appelant à la prudence dans la mer, évoquant le risque d'attaques de requins-taureaux dans un climat tempéré.

La Réunion a toujours été une destination prisée des surfeurs.

Cependant, ces dernières années, il est également devenu un point névralgique pour l'attaque des requins et le surf y est largement restreint.

Après le dernier incident, le gouvernement local a déclaré que des mesures strictes étaient nécessaires pour assurer la sécurité des personnes.

Jeudi marquait la 24e attaque de requins et la 11e attaque meurtrière signalée sur l'île française depuis 2011, selon les rapports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *